discipline


discipline

discipline [ disiplin ] n. f.
• 1080; « punition, ravage, douleur » en a. fr.; lat. disciplina
1( XIVe) Fouet fait de cordelettes ou de petites chaînes utilisé pour se flageller, se mortifier. Des coups de discipline. « Laurent, serrez ma haire avec ma discipline » (Molière).
2(XVIe) Vx Instruction, direction morale, influence. « Démocrite, après avoir demeuré longtemps sous la discipline de Leucippe » (Fénelon ).
3(1409) Mod. Branche de la connaissance, des études. domaine, matière, science. Quelles disciplines enseignez-vous ? Les disciplines scientifiques, littéraires, artistiques. Qui concerne plusieurs disciplines. interdisciplinaire, pluridisciplinaire.
4Règle de conduite commune aux membres d'un corps, d'une collectivité et destinée à y faire régner le bon ordre; par ext. Obéissance à cette règle ( 1. loi, règle, règlement). Discipline sévère, rigoureuse, de fer. Enfreindre la discipline. Ce professeur fait régner la discipline dans sa classe. Rétablir la discipline. Censeur des études, conseiller d'éducation chargé de la discipline dans un lycée. Discipline militaire : règle d'obéissance dans l'armée fondée sur la subordination. « La discipline faisant la force principale des armées, il importe que tout supérieur obtienne de ses subordonnés une obéissance entière et une soumission de tous les instants » (Préambule au Service intérieur des Armées).
Conseil de discipline.
Compagnie de discipline : unité où sont envoyés les militaires qui ont encouru de graves punitions.
5Règle de conduite que l'on s'impose. S'astreindre à une discipline sévère. autodiscipline. « Cela exige une forte discipline de l'esprit » (Renan).
⊗ CONTR. Anarchie, désordre, indiscipline.

Discipline ensemble de règlements formulés par les apôtres, les papes et les conciles et qui servent de base à la vie extérieure et au gouvernement de l'Église.

discipline
n. f.
d1./d Domaine particulier de la connaissance; matière d'enseignement. Disciplines scientifiques, littéraires.
d2./d Ensemble des règles de conduite imposées aux membres d'une collectivité pour assurer le bon fonctionnement de l'organisation sociale; obéissance à ces règles. Sanctionner un manquement à la discipline.
d3./d Règle de conduite que l'on s'impose. Sportif qui s'astreint à une discipline rigoureuse.

⇒DISCIPLINE, subst. fém.
A.— 1. Vx. Instruction, direction morale. J'appris à lire sous la discipline d'un maître qui s'appelait Amicus (FRANCE, Île ping., 1908, p. 142)
Se mettre en discipline. Se mettre à l'étude. J'ai donc recommencé [à étudier], (...) J'ai remis mon oreille énorme en discipline (HUGO, Âne, 1880, p. 265).
2. Mod. Science, matière pouvant faire l'objet d'un enseignement spécifique. Disciplines historiques, humaines, littéraires, médicales, scientifiques. C'est par réaction contre les insuffisances de la psychologie et du psychologisme que s'est constituée, il y a environ une trentaine d'années, une discipline nouvelle, la phénoménologie (SARTRE, Esq. théorie émot., 1939, p. 7). Mes parents (...) eurent le bon esprit de m'engager dans des disciplines solides (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 27) :
... à Oak-Ridge et Los Alamos, furent créés pour la première fois des établissements scientifiques géants groupant des milliers de techniciens, savants et ingénieurs spécialistes de toutes les disciplines depuis les mathématiques pures jusqu'à la biologie, en passant par la physique, la chimie, l'électronique, et la métallurgie.
GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 40.
SYNT. Discipline autonome, auxiliaire, connexe, voisine; carrefour de disciplines; interpénétration des disciplines.
Discipline d'éveil. Activité qui vise à révéler chez l'élève des goûts et des capacités que la contrainte des leçons et des devoirs du programme commun ne laisse pas apparaître (d'apr. FOULQ. 1971). Les disciplines d'éveil risquaient alors de constituer un ensemble confus (Les activités d'éveil à dominante intellectuelle au cours préparatoire, Paris, I.N.R.D.P., 1974, p. 9).
SPORT. Type de pratique sportive. Synon. épreuve (sportive), sport. À Kitzbuehel, dans le cadre de la semaine internationale du ski, l'Autrichien Hans Eder a remporté l'épreuve de saut des disciplines nordiques (Combat, 19-20 janv., 1952, p. 6, col. 6).
B.— Règle imposée.
1. Règle de conduite imposée (par qqn ou qqc.).
a) [Le déterm. caractérise l'origine] La discipline paternelle, sociale. Il serait extrêmement fâcheux que certains de nos compositeurs (...) se crussent obligés de faire acte de soumission à la discipline de Bayreuth (P. LALO, Mus., 1899, p. 46).
Discipline ecclésiastique ou p. ell. discipline. Règlement imposé par l'Église à ses membres. Qui ne trouve dans aucune discipline ecclésiastique d'assurance dernière (Philos., Relig., 1957, p. 5007).
Discipline judiciaire. Règlement imposé aux membres de la magistrature et du barreau (d'apr. RÉAU-ROND. 1951).
Discipline militaire. Règlement imposé à un corps militaire pour y faire respecter le bon ordre. Ce rassemblement d'hommes presque tous mécontents d'être dirigés sur Mayenne, où la discipline militaire devait promptement leur donner un même esprit, une même livrée et l'uniformité d'allure (BALZAC, Chouans, 1829, p. 7).
SYNT. Discipline budgétaire, claustrale, collective, corporative, monastique, religieuse, révolutionnaire, scolaire; discipline de caserne, de clan, de collège, de parti.
b) [Sans déterm. d'origine] :
2. Il faut une discipline. J'ai compris cela au bagne. Le parti socialiste révolutionnaire a besoin d'une discipline. Disciplinés, nous tuerons le grand-duc et nous abattrons la tyrannie.
CAMUS, Les Justes, 1950, p. 309.
Conseil de discipline (cf. conseil II B 2 b). M. Laurent Pasquier, chef divisionnaire à l'Institut national de biologie, était informé qu'il aurait, deux jours plus tard, à comparaître devant un conseil de discipline pour répondre de divers manquements (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p. 265).
Spécialement
ART MILIT. Compagnie de discipline. Corps de soldats condamnés où la discipline est particulièrement sévère. Synon. biribi (arg.), compagnie disciplinaire. On le retrouvera [l'enfant] aux compagnies de discipline un jour (VALLÈS, Réfract., 1865, p. 168).
ENSEIGN. Préfet de discipline (dans les écoles religieuses). Personne responsable des questions de discipline. Synon. censeur. Un recteur dirige le collège (...) il est aidé, comme aujourd'hui encore, du préfet des études, du préfet de discipline, du procureur qui est l'économe (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 23).
SYNT. Discipline implacable, inhumaine, rigoureuse, sévère, stricte, salutaire; discipline de fer; mesure de discipline : suppression de la discipline; soumettre à la discipline; imposer une discipline; soumis, rompu, rebelle, plié à la discipline.
2. P. méton. Ordre résultant de l'observation d'une règle, que l'on s'impose souvent à soi-même.
a) [Le déterm. caractérise l'obj. de la discipline] La discipline des désirs, des réflexes, de l'esprit. Synon. maîtrise. En effet, la discipline générale des prix n'existe plus dans le même sens qu'en régime de concurrence pure et parfaite (PERROUX, Écon., XXe s., 1964, p. 517) :
3. Ces études, qu'il n'avait pas eu le temps de pousser très avant, lui furent une discipline d'esprit et une école de style.
ROLLAND, Jean-Christophe, La Nouvelle journée, 1912, p. 1487.
b) [Le compl. de nom désigne une pers., un groupe] La discipline des soldats, des participants; discipline des troupes, de l'assemblée. Je fus émerveillé par la haute qualité et la rigoureuse discipline de l'orchestre de la Scala (STRAVINSKY, Chron. vie, 1931, p. 94).
c) [Sans compl.] Exiger une grande discipline. Ces statuts (...) imposaient en même temps à ceux-ci [aux membres de la corporation] une discipline toute à l'honneur de l'association (GRILLET, Ancêtres violon, t. 1, 1901, p. 26) :
4. C'est l'ordinaire faiblesse des démocraties que d'exposer leurs défauts au grand jour et à chaque instant (...). C'est plus particulièrement dans les pays où l'évolution des mœurs politiques n'a pas acclimaté le système dualiste des partis la grande épreuve du régime parlementaire que la nécessité (...) de composer et de maintenir une majorité, qui implique la synthèse de tendances diverses de l'opinion et, par conséquent, un effort de discipline librement consenti et renouvelé à chaque pas.
Le Monde, 19 janv. 1952, p. 6, col. 1.
SYNT. Discipline absolue, aveugle, modérée, relative; discipline intérieure, morale; relâchement de la discipline.
C.— RELIG. Fouet fait de cordelettes ou de chaînettes, utilisé comme instrument de pénitence. Ordonner la discipline, il a mérité la discipline (Ac. 1798-1878). Se donner la discipline. Alors c'étaient [pour le père Gaucher] des larmes, des désespoirs, et le jeûne, et le cilice, et la discipline (A. DAUDET, Lettres moulin, 1869, p. 229) :
5. ... deux prêtres administraient des coups de discipline à chacun de nous [écoliers], et on éteignait les lumières pour laisser aux plus zélés la liberté de recevoir à nu la correction des bons pères. Au commencement du psaume Miserere mei Deus, toutes les disciplines entraient en mouvement (...). Quand le psaume était terminé, les disciplines s'arrêtaient...
STENDHAL, Nouvelles inédites, t. 2, 1842, p. 315.
Rem. 1. Un ex. d'A. France montre le rapport entre les sens B et C. Mais il n'y a pas de bonne éducation sans castoiement, ni discipline sans discipline (FRANCE, Mir. Gd St Nic., 1909, p. 84). 2. Terme de bot., pop., vieilli pour désigner l'amarante à queue (image du fouet). Que si les amateurs de nouveautés horticoles bannissent tous les vieilles amarantes queue-de-cheval, j'en recueillerai bien quelques-unes, quand ça ne serait que pour leur donner leur nom ancien : disciplines-de-religieuses (COLETTE, Gigi, 1944, p. 249).
Prononc. et Orth. :[disiplin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 « massacre, carnage (résultant de l'exercice d'une justice, d'un châtiment) » (Roland, éd. J. Bédier, 1929), seulement au Moyen Âge; b) ca 1170 « punition » (BÉROUL, Tristan, éd. Muret, 2592); 1174 spéc. « mortification, châtiment corporel [d'un clerc] » (G. DE PONT-SAINTE-MAXENCE, St Thomas, 5810 ds T.-L.); av. 1549 p. ext. « fouet servant à la flagellation » (MARGUERITE DE NAVARRE, Comédie Mont-de-Marsan, éd. Schneegans, 236); 2. a) 1re moitié XIIe s. « règle de vie, de conduite, loi morale » (Psautier Oxford, éd. F. Michel, XLIX, 18); b) id. « enseignement, éducation » (ibid., XVII, 39); 3. ca 1370 « diverses branches de la connaissance, science » (ORESME, Ethiques, éd. A. Menut, 133 : Disciplines ou sciences). Empr. au lat. class. disciplina « action d'apprendre », « matière d'enseignement, science, système philosophique », « éducation, formation », en partic. « principes, règles de vie »; en lat. chrét. « règle monastique », « correction, châtiment (imposé par la règle) ». Fréq. abs. littér. :1 848. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 485, b) 1 603; XXe s. : a) 2 968, b) 3 948. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 35.

discipline [disiplin] n. f.
ÉTYM. 1080; « punition, ravage, douleur », en anc. franç.; lat. disciplina, de discipulus. → Disciple.
1 Vx. Châtiment qu'impose le maintien de la règle.
(XIVe). Par ext. Fouet fait de cordelettes ou de petites chaînes, utilisé pour se flageller, se mortifier. || Des coups de discipline.
1 Laurent, serrez ma haire avec ma discipline (…)
Molière, Tartuffe, III, 2.
Se donner la discipline, une sévère discipline : se donner des coups avec la discipline.
2 (XVIe). Vx. Instruction, direction morale, influence. || Être sous une bonne discipline.
2 Sous la discipline du prince d'Orange, son oncle maternel, il (Turenne) apprit l'art de la guerre en qualité de simple soldat.
Fléchier, Turenne, in Littré.
3 Démocrite, après avoir demeuré longtemps sous la discipline de Leucippe, résolut d'aller dans les pays étrangers (…)
Fénelon, Démocrite, in Littré.
3 (1409). Mod. Se dit des diverses branches de la connaissance. Art, étude, matière, science. || Quelles disciplines enseignez-vous ? || Exceller dans telle discipline.
4 Allez, vous êtes un impertinent, mon ami, un homme ignare de toute bonne discipline, bannissable de la république des lettres (…)
Molière, le Mariage forcé, 6.
5 Le retour (des humanistes du XVIe s.) assez théâtral, aux disciplines antiques, s'accompagnait d'un éloignement des disciplines antérieures. On se persuadait qu'un monde naissait à nouveau.
Daniel-Rops, Ce qui meurt et ce qui naît, II.
6 Si nous considérons, par exemple, les sciences médicales, nous voyons d'abord, au fondement de l'édifice, un ensemble de spécialités qui participent de disciplines scientifiques fort nombreuses, orientées toutes, dès le principe, naturellement, vers la connaissance de l'homme et de ses maux : la physique, la chimie, la zoologie, la botanique, l'anatomie, l'histologie, etc., sont nécessaires à l'édification d'une médecine complète, et ces diverses sciences sont enseignées dans les écoles par des spécialistes.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, IV, p. 111.
4 Cour. Règle de conduite commune aux membres d'un corps, d'une collectivité et destinée à y faire régner le bon ordre, la régularité; par ext. Obéissance à cette règle ( Loi, règle, règlement). || Discipline sévère, rigoureuse. || Une discipline de fer. || Maintien de l'ordre et de la discipline. || La discipline s'est relâchée, adoucie (→ Atténuation, cit.). || Absence de discipline. || Enfreindre la discipline. || Manquement à la discipline. || Rétablir la discipline. || Observer la discipline. || Se conformer, se plier, obéir à la discipline. || Discipline collective acceptée, librement consentie. Autodiscipline.La discipline d'un groupe, d'une institution, d'une prison, d'un camp.
7 La discipline ne se borne pas à empêcher, elle apprend à faire ce qu'on doit et la manière de le faire; elle laisse moins de liberté; elle s'occupe de tous les détails de la conduite; elle ne vous permet pas même de faire le bien, que vous n'en ayez reçu l'ordre.
Lafaye, Dict. des synonymes, Discipline.
8 Songez que la soumission n'engage à rien pour l'avenir, et que la discipline imposée n'est rien non plus quand on a le bon esprit de se l'imposer soi-même.
E. Fromentin, Dominique, III, p. 58.
Discipline ecclésiastique. || Discipline claustrale.Discipline scolaire. || Ce professeur fait régner la discipline dans sa classe. || Censeur des études, conseiller d'éducation chargé de la discipline dans un lycée.Discipline judiciaire, qui veille à l'exercice des devoirs professionnels imposés aux membres de la magistrature, du barreau, aux officiers ministériels.Discipline militaire : règle d'obéissance dans l'armée fondée sur la subordination (→ Chef, cit. 12). || Bataillon, compagnie de discipline, où sont incorporés des punis ( Disciplinaire).Discipline à bord d'un navire. || « Honneur et Patrie; Valeur et Discipline », devise de la Marine nationale.
9 La discipline du bord, c'était là le grand frein qui avait conduit seul sa vie matérielle, la maintenant dans cette austérité rude et saine qui fait les matelots forts.
Loti, Mon frère Yves, LVIII, p. 141.
10 Quand le ministre de la guerre lui ordonnait de mettre ses casernes à la disposition d'un colonel anglais, la discipline lui commandait d'obéir, mais des souvenirs hostiles lui inspiraient de farouches résistances.
A. Maurois, les Discours du Dr O'Grady, VI, p. 66.
11 (…) le beau préambule au Service Intérieur, que j'admirais à l'égal de certains morceaux de Bossuet : « La discipline faisant la force principale des armées, il importe que tout supérieur obtienne de ses subordonnés une obéissance entière et une soumission de tous les instants (…) »
A. Maurois, Mémoires, I, p. 74.
Loc. Conseil de discipline.
5 Règle de conduite que s'impose une personne. || S'astreindre à une discipline sévère. || Arriver à un résultat en adoptant, en s'imposant une discipline, à force de discipline (→ Châtier, cit. 7). || Discipline morale (→ Dégénérescence, cit.). || Discipline de l'esprit, du cœur.
12 (…) cela exige une forte discipline de l'esprit et l'habitude des expériences scientifiques.
Renan, Questions contemporaines, Œ., t. I, p. 164.
13 Ce que je dois aux bibliothèques, c'est avant tout une discipline de l'esprit et une méthode de travail, non la matière même de mes livres qui ne vient que de mon expérience.
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, VII, p. 142.
14 Dans cet effort quotidien où l'intelligence et la passion se mêlent et se transportent, l'homme absurde découvre une discipline qui fera l'essentiel de ses forces.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 158.
CONTR. Anarchie, désordre, désorganisation, indiscipline, pagaïe.
DÉR. Disciplinaire, discipliner.
COMP. Autodiscipline. — V. Indiscipline.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • discipliné — discipline [ disiplin ] n. f. • 1080; « punition, ravage, douleur » en a. fr.; lat. disciplina 1 ♦ ( XIVe) Fouet fait de cordelettes ou de petites chaînes utilisé pour se flageller, se mortifier. Des coups de discipline. « Laurent, serrez ma… …   Encyclopédie Universelle

  • discipline — DISCIPLINE. s. f. Institution, instruction, éducation. Vous êtes sous la discipline d un bon Maître. Élevé sous une bonne discipline. Il y a des animaux capables de discipline. [b]f♛/b] Il se prend aussi pour Réglement, ordre, conduite. La… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • discipline — Discipline. s. f. Institution, education. Vous estes sous la discipline d un bon maistre, eslevé sous une bonne discipline. Il se prend aussi, pour Reglement, ordre, conduite. La discipline Ecclesiastique & Religieuse. la discipline militaire.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Discipline — Saltar a navegación, búsqueda Este artículo trata sobre octavo álbum de King Crimson. Para otros usos de este término, véase Discipline (álbum). Discipline LP de King Crimson Publicación 1981 …   Wikipedia Español

  • discipline — Ⅰ. discipline UK US /ˈdɪsəplɪn/ noun ► [U] the practice of making sure that people obey rules and do not cause problems: »Personnel rules are used to govern worker conduct and impose discipline on violators. »the strict discipline of prison ► [U] …   Financial and business terms

  • Discipline — Dis ci*pline, n. [F. discipline, L. disciplina, from discipulus. See {Disciple}.] 1. The treatment suited to a disciple or learner; education; development of the faculties by instruction and exercise; training, whether physical, mental, or moral …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Discipline — (с англ. дисциплина) может означать: Discipline (альбом Джанет Джексон) (2008) Discipline (альбом King Crimson) (1981) Discipline: Record of a Crusade (2003) …   Википедия

  • Discipline — Dis ci*pline, v. t. [imp. & p. p. {Disciplined}; p. pr. & vb. n. {Disciplining}.] [Cf. LL. disciplinarian to flog, fr. L. disciplina discipline, and F. discipliner to discipline.] 1. To educate; to develop by instruction and exercise; to train.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Discipline — bezeichnet: eine niederländische Band, siehe Discipline (Band) ein Musikalbum von King Crimson, siehe Discipline (Album) einen Teilaspekt des BDSM Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur U …   Deutsch Wikipedia

  • discipline — [n1] regimen, training conduct, control, cultivation, curb, development, domestication, drill, drilling, education, exercise, inculcation, indoctrination, limitation, method, orderliness, practice, preparation, regulation, restraint, self command …   New thesaurus


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.